Fête de La Ba : comment bien finir l’année en cours pour débuter une nouvelle année heureuse.

Le 8ème jour du 12ème mois lunaire, La Ba, marque l’entrée dans la période de préparation des festivités du Nouvel An Chinois. Dans la tradition chinoise taoïste, c’est un jour de double offrande au Ciel et à la Terre ainsi qu’aux Dieux et aux ancêtres ;  la très ancienne Fête du Sacrifice de la fin de l’année. Plus tard, à l’arrivée du bouddhisme en Chine, ce même jour sera aussi la fête du jour de l’Illumination.

La tradition de La Ba

Chutney - Commodity

De nos jours, il s’agit d’une occasion de se retrouver entre amis ou en famille au milieu de l’hiver pour déguster le La Ba Zhou 喇八粥. Vous découvrirez la recette de cette bouillie traditionnelle réconfortante issue d’une recette de plus de 1000 ans, en bas de page. La fête de La Ba, c’est aussi le moment de préparer l’ail de La Ba. Ainsi, il sera prêt pour accompagner les mets du Nouvel An dans une vingtaine de jours (je vous communique très bientôt la recette).

Apurer les comptes

Cette fête du Sacrifice représente le début de la période où il faut absolument solder ses comptes pour l’année qui s’achève. Finir l’année en ayant des comptes à rendre qu’ils soit financiers, sociaux ou spirituels, c’est courir le risque de placer l’année à venir sous le signe de la malchance. Et alors, nous risquons de vivre une année défavorable voire catastrophique.

D’un point de vue économique : on s’acquitte de ses dettes. On veille à bien mettre en place les remboursements des emprunts. On prépare la clôture des comptes dans les entreprises.

Le rééquilibrage des comptes s’effectue aussi socialement. On envisage comment retourner l’ascenseur après un service reçu dans l’année (en Chine, tout service reçu ouvre en quelque sorte un compte service à rendre).

Enfin, spirituellement, on remet de l’ordre dans son cœur. Apaisons notre esprit de revanche. Tirons un trait sur les petites blessures de notre égo. On répare ou demande pardon pour les blessures que l’on a infligées consciemment ou non. Pour les adeptes d’une religion, c’est le temps de faire le point sur leurs pratiques. Bref, tout doit être mis au net pour commencer la nouvelle année sous de bons augures.

La Ba Zhou

Voici une recette de la bouillie traditionnelle de la fête de La Ba : La Ba Zhou. (extraite de Le livre Santé des Bols Chinois de Bruno Soustre ). Je suis, à cette heure en train, de la faire mijoter. Je vous dirai demain quel a été le résultat. Un régal. Ce Zhou est assez sucré et très réconfortant. Pour ma part, je préfère le consommer au petit déjeuner ou au goûter.

Ingrédients : 40 g de riz, 40 g de riz gluant. 40 g de maïs, 30 g de Chi Xiao a (graines de Phaseole, Semen Phaseaoli), 30 g de châtaignes décortiquées, 30 g de cacahuètes décortiquées, 25 d’amandes décortiquées, 25 g de raisins secs, 15 g de jujubes dénoyautés, 15 g de cerneaux de noix, 15 g de pignons pins grillés, 15 g de sucre roux.

Préparation : laver les ingrédients. Faire tremper les cacahuètes crues dans de l’eau froide, pendant environ 3 heures. Faire cuire à feu vif dans un volume d’eau froide équivalent à neuf fois celui des ingrédients, jusqu’à atteindre l’ébullition, le riz blanc, le riz gluant, mais, les châtaignes, les jujubes, avec Chi Xiao Dou et les cacahuètes. Réduire à feu doux tout en remuant. Puis laisser mijoter ce mélange pendant en deux heures, de manière à ce qu’il se transforme en une bouillie homogène. (« J’en suis là, et ça a débordé ») . Une trentaine de minutes avant la fin de la cuisson, incorporer les pignons grillés, les amandes, les raisins secs et les cerneaux de noix, en remuant. Enfin, ajouter le sucre roux et remuer une dernière fois, quelques minutes avant de servir.

Cette soupe servie bien chaude peut être consommée 2 fois par jour comme plat principal pendant la période de « Dong Zhi » (Solstice d’hiver Yang naissant) du 21 décembre au 4 janvier. Et même sur une période plus longue pour des raisons thérapeutiques. Car cette bouillie renforce la Vitalité, nourrit le Jing et tonifie le Rein. Très digeste et réconfortante, elle est indiquée pour les personnes en convalescence. Elle convient très bien aux vénérables personnes âgées. D’autre part elle répond aux besoins de tous ceux, quelque soit leur âge, désireux d’entretenir leur vitalité (Jing).

Vous êtes satisfait de votre visite ou vous avez des suggestions, des commentaires ? Je serai ravie de vous lire.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.