Quelle durée pour une sieste ?

10 à 20 minutes

La sieste idéale qui peut s’envisager même sur le lieu de travail. Une courte sieste de 10 à 20 minutes est idéale pour reprendre le travail sans perdre de temps. Un véritable coup de boost pour l’après-midi . Cette mini sieste permet d’éviter de sombrer dans le sommeil profond ainsi , au réveil, les capacités de concentration et de vigilance sont restaurées, tout comme l’humeur et les performances cérébrales.Cette sieste rapide vous rend plus productif sans presque aucun effet secondaire.

En plus, ce type de sieste a l’avantage de ne pas nécessiter d’endroit confortable pour la faire.Un simple fauteuil, un siège de voiture ou un canapé suffit !

30 à 60 minutes

Si vous n’avez pas bien dormi la veille à cause de bébé ou d’une soirée qui a fini tard, 30 minutes de sieste c’est la durée minimale pour que la sieste ait un effet réparateur sur le manque de sommeil. Une sieste d’une heure permet d’améliorer sa capacité à mémoriser les faits, les lieux et les visages. Elle permet aussi d’accélérer le raisonnement, l’apprentissage, la résolution de problèmes et la prise de décision. Mais attention, il faut s’attendre à ce que le réveil soit un peu difficile. La durée moyenne d’un cycle complet de sommeil est de 90 minutes. Donc entre 30 et 60 minutes, on interrompt le cycle dans une phase où le sommeil est assez profond et la phase de réveil naturel, pas encore engagée d’où le risque d’une sensation de désorientation pendant une trentaine de minutes avant que les effets positifs de la sieste se fassent sentir.

90 minutes

C’est une sieste qui respecte un cycle complet de sommeil avec ses phases légères et profondes, y compris celle du sommeil paradoxal étroitement lié aux rêves. Cette durée de sieste stimule la mémoire émotionnelle et procédurale, celle dont on a besoin pour apprendre des techniques liées aux sens et aux émotions  ; elle a  le pouvoir de stimuler votre créativité. Parfaite pour les artistes en général (mémoriser un texte, apprendre un morceau de musique, imaginer un tableau …) et les métiers créatifs : graphistes, stylistes, décorateurs…

Et normalement elle permet  d’éviter l’inertie du sommeil mais il faut la pratiquer dans un lieu confortable : lit ou canapé.

+ de 90 minutes

Ce n’est pas très raisonnable, vous risquez de perturber le cycle de vos nuits, d’avoir des problèmes d’endormissement ou des réveils tôt dans la nuit.

Pour vos cadeaux, pensez détente

Sous le sapin ? Glissé sous l’oreiller ? Caché sous la serviette de table ? Dans le soulier ? Au dessert ? Il existe plein de façons d’offrir un bon cadeau ShiatsuK.

 

  • Choisissez la séance que vous souhaitez offrir  : shiatsu, massage de détente, ou séance de relaxation
  • ou laissez choisir l’heureux destinataire du cadeau en créditant une valeur sur le bon.
  • Vous réglez en ligne (Paypal ou virement bancaire) ou par chèque par courrier postal
  • Vous recevez le bon cadeau par e-mail ou par courrier postal.
  • Vous pouvez aussi nous demander d’envoyer directement le bon cadeau par e-mail à son destinataire ou encore venir le chercher au cabinet.

Sans gluten, sans lait, sans viande …

 

Je reçois beaucoup de personnes qui définissent leur alimentation comme « sans » ceci ou cela. Cependant, elles souffrent quand même de maux chroniques : douleurs articulaires, douleurs intestinales, crampes à répétition, fragilités ORL… Porter de l’attention à ce qui nous nourrit, c’est primordial. Supprimer une catégorie d’aliment n’est pas anodin, il faut vraiment rééquilibrer son alimentation de façon globale pour prévenir les carences qui pourraient en découler.

Interrogez-vous sincèrement avant de décider d’arrêter tel ou tel aliment ou type d’aliments. Soyez certain de le faire de façon raisonnée et non pour suivre une mode ou parce que vous avez lu quelque part sur la toile ou dans les magazines que la cure sans « … » ou exclusivement à base de « … » , c’est révolutionnaire.

Parmi les questions à se poser : pourquoi est-ce que je ressens le besoin de modifier un peu ou radicalement mon alimentation ? pour aller mieux ? pour être en accord avec mes convictions éthiques, écologiques ou religieuses ? qu’est-ce que je dois/je peux changer ? de façon définitive ou pour un temps seulement ? à quel moment est-il le plus judicieux d’opérer ce changement ? qu’est ce que ça va changer pour moi dans mon organisation quotidienne, dans mon approvisionnement, dans ma façon de cuisiner ?

Dans ce post, je reviens sur  la question  de la suppression de 3 grandes catégories d’aliments.

Produits animaux

poissonsLes humains sont des mammifères omnivores. Ce qui ne signifie pas manger tout et n’importe quoi. Un régime omnivore se compose principalement de végétaux et occasionnellement seulement d’œufs, de viande ou de poisson. Si on remonte dans le temps, la nourriture d’origine animale était difficile à obtenir ; la vraie chasse est dangereuse et plus tard l’élevage difficile et coûteux. Donc, pour la plupart, les protéines animales ne sont dans l assiette que lorsqu’une opportunité se présente. Les méthodes d’élevage intensives ont rendu ces matières plus accessibles mais aussi de moins bonnes qualités nutritionnelles et énergétiques. Les conditions de vie des animaux, leur alimentation, les médicaments, le manque de respect de leurs besoins vitaux (espace, hygiène, reproduction ) ont un impact direct et indirect sur nous. Nous pouvons consommer occasionnellement de la viande, des poissons ou des œufs à condition d’être sûrs de leur provenance, des soins qui leur ont été prodigués, du respect des périodes de reproduction, de chasse et de pêche…

Côté santé : nous pouvons choisir de nous passer de produits animaux en veillant àoeufs bien diversifier son alimentation végétale. Mais attention, dans beaucoup de recettes végétarienne vous allez trouver comme substituts aux protéines animales des aliments qui ne poussent pas dans notre environnement (avocats, noix de coco, noix de cajou, bananes, baies de goji etc…)  et ne correspondent donc pas à notre énergie en plus d’être polluants. Être vegan, c’est bien à condition d’être cohérent. Le respect des animaux passe aussi par le respect de la nature dans son ensemble en tous points du globe. Il faut utiliser des alternatives locales : les légumes et fruits locaux de saison, les lentilles, les haricots secs et autres pois chiches ou cassés, les noix, les amandes, les noisettes, les céréales complètes les plus locales possibles, les huiles végétales. Nous nous accorderons une fois de temps à autre, pour le plaisir, en ayant conscience du moment et sans culpabiliser, un fruit ou un légume plus exotique.

Le cas particulier du lait

« Je ne bois plus de lait de vache, que du lait de chèvre « . Et bien, c’est du lait quandlait_bidons même ! Si vous êtes intolérant au lait, c’est à TOUS les laits et produits laitiers. Par quoi le remplacer ? Drôle de question. Réponse : par rien et par tout. Le lait existe pour nourrir les bébés mammifères le temps qu’ils puissent diversifier leur alimentation (avoir des dents, être capable de chasser, avoir un système digestif suffisamment mûr pour travailler plusieurs types de végétaux etc.). Donc le lait de vache pour les veaux, le lait de femme pour nos bébés. Pas de lait pour les humains de plus de 4 à 5 ans.

Côté santé : normalement, pas de lait ni produits laitiers pour les adultes. Surtout si je suis intolérant au lactose. Mangeons équilibré, varié et ça suffira à nous apporter le calcium dont nous avons besoin. Les vaches ont des os solides, a priori pas de carence, pas de problème d’ostéoporose et ne boivent pas de lait ! Encore une fois, si on tolère le lait (le cas général des occidentaux), on a le droit de se faire plaisir de temps en temps avec un bon fromage, un peu de crème etc. Mais ça ne doit pas faire partie de notre régime alimentaire quotidien.

Le gluten

Pâte à painC’est du cas par cas. Si vous êtes intolérant au gluten, n’en mangez pas mais si vous le tolérez, ne changez rien. Comment est-ce que je sais que je suis intolérant au gluten ? C’est un diagnostic pas toujours évident à poser. La maladie cœliaque (intolérance au gluten) va avoir des symptômes variés qu’elle va partager avec d’autres pathologies digestives. Le plus souvent le sujet va souffrir de ballonnements intestinaux, d’un transit perturbé (constipation ou diarrhée ou alternance des deux) qui peuvent aller du simple inconfort à la douleur quasi permanente. Cette intolérance, outre les douleurs abdominales, va gêner le métabolisme digestif et donc l’absorption de plusieurs type de nutriments comme le calcium, le fer, certaines vitamines créant des carences plus ou moins importantes avec des répercussions sur la peau, les muscles (crampes à répétition), problèmes osseux, perturbation du cycle… Le piège, c’est que ces symptômespixabay_gratuit_dessin_intestin_intestine-2970172_1280 peuvent être générés par des pathologies autres. En cas d’un faisceau de convergence, il est important de consulter son médecin ou même de voir un gastroentérologue pour être sûr de ne pas passer à côté d’une maladie plus grave, vérifier qu’il s’agit bien d’une maladie cœliaque et ensuite, si nécessaire, supprimer le gluten, en étant suivi. Souvent, le médecin prescrira des compléments alimentaires pour éviter des carences, de façon préventive. Dans les faits,  on peut tout à fait suivre un régime sans gluten (qui consiste « simplement » à éviter tout produit contenant du blé, de l’orge ou du seigle) sans développer de carence à condition de s’alimenter correctement avec des légumes contenant du calcium et du fer et des fruits frais et de vérifier régulièrement qu’aucune carence n’apparait. Il probable qu’il faille arrêter de consommer la plupart des plats cuisinés industriels, mais ça, si vous vous interrogez sur votre alimentation, vous l’aurez déjà fait. C’est la base. Les douleurs abdominales disparaissent très vite après la suppression du gluten si l’intolérance en est bien la cause et l’état général de santé s’améliore dans la foulée. Si les douleurs persistent c’est qu’il ne s’agit pas d’une intolérance au gluten. Si le gastroentérologue ne constate rien d’anormal dans votre ventre, il est fort probable que la source de vos problèmes soit ailleurs (pas forcément fonctionnelle et/ou anatomique) et qu’il faille avoir une approche plus globale, comme le shiatsu par exemple, qui prendra aussi en compte l’aspect énergétique et émotionnel.

Dans tous les cas, que vous ayez des intolérances ou non, des interdits alimentaires ou non, privilégiez la qualité des vos aliments et un paramètre qui passe trop souvent à la trappe quand on doit se conformer à un régime : LE PLAISIR.

 

17 novembre : faites le plein d’énergie chez ShiatsuK

jauge ShiatsuKRien de tel qu’un bon Shiatsu pour se sentir boosté, plein de vitalité et prêt à prendre la vie avec bonne humeur.

Un des objectif du shiatsu est de sentir le Qi (mouvement de l’énergie) circuler librement en nous avec tout le bien-être, le tonus et la chaleur qu’il apporte. Par ses pressions sur des points et des zones stratégiques choisis en fonction de la santé et des problématiques du receveur, le praticien en shiatsu cherche à libérer le Qi là où il a du mal à circuler, à s’exprimer.


Pas besoin d’essence pour venir à votre RDV , ShiatsuK est facile d’accès en transport en commun :

  • Métro : 3 minutes de la place de la Croix Rousse
  • Bus : à 2 minutes de l’arrêt Austerlitz (C13)

 

Réservez votre séance

 

Préserver son énergie yin en été

Totue YinPatience, détermination, endurance, protection … La tortue concentre les qualités Yin qui en font un être d’une longévité exceptionnelle.

Souvent le Yin est dénigré dans notre société, confondu avec passivité. J’entends même parfois « mauvaise énergie » . Trop de personnes ignorent que le Yin, c’est aussi savoir durer, se réparer après une blessure ou un coup dur, réfléchir, se concentrer, économiser, savoir utiliser le temps et la patience .

 

 

Sans Yin, rien de durable.

L’été est une période hyper yang durant laquelle notre Yin emmagasine l’énergie Yang pour la transformer et la restituer sous une autre forme en hiver. C’est l’été ! Bougez, profitez de la vie, soyez léger mais pensez à vous reposer aux heures les plus chaudes, levez-vous tôt, couchez-vous tard, mangez léger, de saison sans abuser des crudités, hydratez-vous avec de l’eau à volonté.

Vous avez envie de fraîcheur  ?

Buvez de l’eau à volonté mais à température ambiante ou chaude (pas froide). Si vous craquez pour une glace, faites la suivre dans la demi-heure d’une boisson chaude pour réchauffer votre système digestif avant que votre thermostat intérieur ne relance votre chaudière et ne vous fasse transpirer. Même conseil pour les douches : pas trop froides ou votre corps devra se réchauffer par lui-même et vous obtiendrez l’inverse de ce à quoi vous aspirez.

Mauvaise circulation sanguine et lymphatique, douleur dans les jambes ?

Bougez et faites-vous masser. Un Shiatsu ou un massage des jambes et des pieds va remettre en route la circulation et alléger vos jambes. Un peu de vélo ou de marche, à la fraîche ou de la natation feront durer les effets du massage et entretiendront la circulation dans vos gambettes.

ShiatsuK prend soin de votre été reste ouvert jusqu’au 28 juillet et reprendra le 22 août : prendre RDV en ligne ou par téléphone 06 50 12 87 56

 

Mincir à l’aide du Shiatsu

balance surpoids help

Au-delà du dictat de la mode, le surpoids est un facteur de risque pour notre santé. Problèmes cardio-vasculaires ou  métaboliques (diabète et cholestérol), douleurs articulaires et inflammatoires mais aussi leurs répercussions mentales : dépressions dues aux douleurs et fatigues chroniques,  dévalorisation de soi, libido et pouvoir de séduction en berne …

La perte de quelques kg va rapidement apporter un mieux être global. En travaillant sur l’ensemble des fonctions, le shiatsu participe à un amincissement durable.

Le Shiatsu apporte une détente physique et psychique profonde, contribuant ainsi à modifier le fonctionnement interne de l’organisme mais aussi les habitudes de vie et de pensée. En quelques séances le receveur devient  physiquement plus tonique, sa peau plus nette, le regard est rayonnant et le visage plus serein.

En savoir plus …

Les idées forces du bien-être au travail

Voici un article qui rappelle, entre autres choses, que le bien-être au travail découle d’une combinaison de plusieurs actions permettant entre autre de donner un sens au rôle et à la présence de chacun dans l’entreprise. Que ces actions doivent s’inscrire dans une réelle politique et dans la durée.

Mais je retiendrai surtout :

« Pour être bien au travail, être bien dans sa vie tout court est un bon préambule. Cela passe par penser positif dès que l’on se lève, apprendre à mieux se connaître, … »

Pour apprendre à se connaître, savoir prendre du recul et tout simplement être bien dans son corps et dans sa tête, le shiatsu, la réflexologie plantaire et le do-in sont 3 pratiques, apparemment passives pour les deux premières et active pour le do-in, faciles à mettre en œuvre dans toutes les entreprises et très appréciées du personnel.

Retour sur les 5 idées-forces sur le bien-être au travail, qui ont retenu mon attention suite aux salons Solution RH, Le Printemps de l’Optimisme, Produrable, New Work et Elle Active de cette fin du mois de mars. 1- Pour une transformation positive, le bien-être au travail doit être au cœur de la politique de l’entreprise…

via Bien-être au travail, au-delà du management babyfoot… — Art for Me

 

Partagez vos impressions sur votre séance ShiatsuK

Vous avez reçu un Shiatsu, un massage ou un cours de Do-in ?

Partagez votre expérience en inscrivant un petit commentaire dans l’espace réservé au bas de cette page.

 

Un slogan pour les massages de bien-être en entreprise ?

Hier, intervention mensuelle chez Parex Group pour du Shiatsu sur chaise.

Quand le relax malaxeslogan de mon client m’encourage dans mon Shiatsu.

 

 

Entreprendre, retour d’expérience

Créer une entreprise même aussi modeste que Shiatsu K, c’est un peu comme plonger sans être vraiment sûre de pouvoir atteindre l’eau. Le plaisir de pratiquer une activité qui vous correspond pleinement et vous passionne atténue beaucoup de craintes. A l’évidence, pour moi : le Shiatsu et les massages de bien-être.

Phase que j’ai trouvé compliquée :  la mise en place de l’entreprise. Essayer de planifier les coûts et les recettes, se donner des objectifs d’étapes, vérifier que l’on a les fonds

Récompense de la meilleure femme entrepreneur 2018.
Récompense de la meilleure femme entrepreneur 2018. ShiatsuK : du shiatsu, de l’énergie et du bien-être.

nécessaires pour supporter une phase de démarrage plus ou moins longue ou mettre en place des actions de court terme qui permettront d’avoir ces fonds, penser à une stratégie de communication pour faire savoir que l’on existe. C’est une période où les émotions alternent entre bonheur de créer quelque chose, abattement lorsque l’on entrevoit les obstacles, incertitude à chaque choix que l’on fait. Donc aujourd’hui, je n’ai pas boudé mon plaisir lorsqu’en ouvrant ma boîte aux lettres, j’ai découvert l’enveloppe contant ce certificat.

Une question revient souvent dans les bouches de mes collègues ou de mes clients « pourquoi as-tu travaillé avec des plates-formes de ventes promotionnelles ? ça ne rapporte sûrement pas grand-chose. N’as tu pas eu peur de dévaloriser le Shiatsu et ton activité. »

La réponse est très simple, en phase de démarrage je devais construire ma clientèle à partir de rien. Pour gagner une clientèle, je devais communiquer or les actions de communication classiques (prospectus, abonnement dans des annuaires pro, etc …) reviennent vite chères pour des résultats aléatoires. En ouvrant un partenariat avec une plate-forme d’offres promotionnelles, d’abord je faisais connaître ShiatsuK mais aussi j’apportais une visibilité au shiatsu, à la réflexologie plantaire, au do-in ainsi qu’aux autres massages. Dans le même temps, je générais du flux sur mon site internet permettant ainsi un référencement un peu meilleur et plus que tout, rapidement, les clients des plates-formes venaient découvrir ShiatsuK et recevoir leurs soins.

Après ce premier contact et la découverte du Shiatsu, beaucoup d’entre eux sont revenus par la suite en tant que clients directs. Certains ont achetés des prestations à offrir à des proches. Beaucoup ont parlé de ShiatsuK autour d’eux, sur les réseaux sociaux ou ont fait part de leurs commentaires et appréciations sur les plates-formes ou sur mon site.

En début d’activité, j’avais peu de fonds mais de beaucoup de temps pendant lequel je me morfondais toute seule dans mon cabinet. Tout ce mouvement, toute cette énergie positive autour de mon activité m’ont aidé a monter une clientèle qui me correspond et, petit à petit, à prendre confiance dans l’avenir. Je n’ai pas payé ma communication en argent mais en temps, la valeur dont je disposais sur le moment.

A condition de respecter quelques règles comme 1 offre promotionnelle autorisée par personne, le shiatsu et les massages ne se trouvent pas dévalorisés. Ils gagnent en visibilité, en notoriété et se rendent accessibles à des personnes qui n’auraient jamais tenté l’expérience.