Méditations audio, pleine conscience

Pour faciliter votre pratique régulière de la méditation, je vais déposer ici, régulièrement, quelques enregistrements de méditations à écouter librement pour débuter et pour varier vos sujets de méditation.

Pour être tenu informé-e des nouveaux ajouts, inscrivez-vous gratuitement à la Newsletter

Méditations de pleine conscience (liens audio, pensez à activer le son de votre appareil)

La méditation existe probablement depuis que l’Homme a conscience de lui-même.  Le but des méditations de pleine conscience proposées ici sera de vous procurer des moments relaxants durant lesquels vous pourrez prendre conscience de vos perceptions sensorielles et du cheminement de vos pensées, de vos émotions, du fonctionnement de votre esprit.

Le simple fait de s’observer vivre et penser viendra, à la longue, modifier notre façon de penser et les comportements qui en découlent.

Méditer apaise l’esprit et lui permet de travailler calmement et plus efficacement.

Dans une situation où en temps normal, nous ne verrions qu’une seule solution ou FractalFlickRqu’une seule façon de se conduire, une situation où notre réaction serait automatiquement dictée par nos habitudes, nos valeurs, nos expériences réelles ou imaginaires, l’esprit entraîné à méditer offrira plusieurs choix de réponses possibles et le calme nécessaire pour envisager en conscience la réponse qui nous semble la plus adéquate et prenant en compte un maximum de paramètres (efficacité réelle de la réponse, adéquation à notre système de valeurs et croyances …) et agir en toute conscience.

Régularité, assiduité

Il ne s’agit pas de faire ici de la psychologie, mais juste d’apprendre à méditer de façon régulière, car il s’agit d’une pratique qui n’est efficace que si on s’entraîne régulièrement.  Je vous recommande de commencer par vous accorder 10-15 minutes, tous les jours, pour cet exercice. Progressivement, vous vous rendrez compte que vous pouvez rester plus longtemps dans vos méditations : 20-30 minutes. A ce stade, vous constaterez aussi, qu’il vous est plus facile d’entrer en méditation même de façon informelle à tout moment calme de la journée. Enfin, votre assiduité sera récompensée lorsque  confronté à une situation difficile, vous observerez que vous gardez votre paix intérieure et répondez consciemment de façon proportionnée et adaptée sans laisser votre réaction être dictée par vos émotions.

Quand, où et dans quelle posture méditer.

Si on peut méditer n’importe où et n’importe quand, je vous suggère, au moins au début, de respecter un certain formalisme.

  • Les premières semaines, essayez de pratiquer toujours au même moment de la journée, comme un rituel.
  • Assurez-vous de ne pas être dérangé pendant une quinzaine de minutes : éteignez votre téléphone, prévenez votre entourage, fermez la porte de la pièce et le plus important, décidez que rien ne pourra vous perturber et que tout peut apriori attendre la fin de votre séance.
  • Installez vous confortablement, vos yeux sont fermés ou fixent soit la ligne d’horizon soit le sol .
    • assis sur une chaise dos droit, pieds à plat,
    • assis en tailleur ou en lotus au sol, agenouillé
    • allongé au sol ou sur un canapé, à condition de ne pas être fatigué pour ne pas vous endormir. Les bras le long du corps, le dos à plat (en cas de douleur lombaire caler un petit coussin sous les fesses)
    • debout, jambes dans le prolongement du bassin, genoux légèrement fléchis, dos droit,
    • on peut aussi méditer en mouvement (pour les plus aguerris ou lors de méditation guidée en présentiel)