Déroulement d’une séance de Shiatsu

La durée d’une séance de Shiatsu va essentielle dépendre des déséquilibres à traiter et de l’état de fatigue et l’âge du receveur. Avant d’entamer la pratique à proprement parler, le Shiatsuki va mener un petit interrogatoire pour mieux connaître son receveur, ses attentes et commencer à établir un bilan énergétique qui définira le début du protocole.

Échange

Lors de la première séance, le Shiatsuki et le receveur vont échanger sur l’état général de santé du receveur, ses antécédents médicaux, les éventuels traitements en cours, ce qui motive la visite du receveur (simple curiosité, envie de se détendre ou dysfonctionnement à prendre en compte …). Ce premier entretien peut durer une vingtaine de minutes, le shiatsuki pose beaucoup de questions dont certaines peuvent sembler au receveur sans liens avec la cause de la visite. Il ne s’agit pas d’être indiscret mais seulement de cerner le profil énergétique du receveur et les déséquilibres du moment. A partir de cet entretien, le shiatsuki peut évaluer un  bilan énergétique théorique qui lui permet d’établir le plan général du protocole de la séance. Le bilan et le protocole peuvent évoluer au cours de la séance en fonction des tensions et des vides constatés par le praticien au fur et à mesure des pressions.

Bien entendu, cet échange demeure confidentiel. Tout ce qui est dit lors de la séance reste strictement entre le praticien et son receveur. C’est un des premiers points du code de déontologie du shiatsuki. Le praticien s’engage à rester dans son rôle et à diriger vers un médecin toute personne présentant des malaises, une infection et ayant besoin de soins médicaux.

Installation du receveur

bruno attente shiatsu recadreTraditionnellement, le receveur est habillé si possible avec des vêtements souples et/ou amples, en matières naturelles (coton, lin, laine …) . Si le cas le nécessite, le praticien demandera au receveur de bien vouloir se dénuder en partie pour pouvoir travailler localement avec un moxa ou des ventouses.

Dans la plupart des cas, le Shiatsu est donné au sol, le receveur étant couché sur un tatamis. Occasionnellement, pour les personnes qui ne peuvent rester allongées sur le ventre (femmes enceintes, douleurs vives dans cette position …) ou pour celles qui ne peuvent s’étendre au sol (handicap momentané ou chronique) le praticien tiendra compte de cette impossibilité dans son protocole et installera le receveur sur une chaise ou une table de massage, voire pratiquera directement en laissant le receveur dans son fauteuil ou dans son lit.


Prendre RDV

 

 

Partagez votre expérience ShiatsuK

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.