Shiatsu et cancer

Bien sûr, le Shiatsu ne soigne pas du cancer mais aide vraiment les malades. Nous aimerions pourtant beaucoup avoir cette baguette magique au bout de nos doigts, mais le Shiatsu n’a pas ce pouvoir.

En revanche, suivre des séances de Shiatsu lorsque l’on suit une chimiothérapie est une aide précieuse pour soutenir l’organisme face aux effets pervers du traitement. Le travail manuel sur les méridiens et sur certains points spécifiques va limiter, voire éviter, les sensations douloureuses au chaud et au froids dans les extrémités. Un travail en douceur sur des points liés à l’estomac va atténuer les nausées et pertes d’appétit. Il va aussi jouer un rôle global sur les douleurs articulaires, les risques d’oedèmes et la fatigue.

Par ailleurs, le toucher entrainant très rapidement la libération d’hormones apaisantes, le Shiatsu maintient le moral du patient pendant les moments difficiles du traitement. Idéalement, il faudrait faire suivre chaque séance de chimio d’une séance de Shiatsu dans les 24-48 heures. Ces séances sont plus courtes que des séances de Shiatsu ordinaires, sur des personnes bien portantes, car il s’agit de ne pas risquer de fatiguer le patient.

Ce qu’en disent les associations d’aide aux malades, les hôpitaux et la presse

Partagez votre expérience ShiatsuK

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.